mardi, 09 janvier 2018 14:54 Les voeux du Maire pour l'année 2018

Mme M. les Maires des Communes voisines et amies, Mmes M. les adjoints et conseillers municipaux,

 

Mmes Messieurs les représentants des services qui se dévouent dans des conditions parfois difficiles pour assurer notre sécurité dont la Gendarmerie, l’armée, les Sapeurs-Pompiers, les secouristes et la Police municipale, tous fonctionnaires engagés pour le service publique,

J’en profite pour Saluer le travail réalisé par ces différents services (plus services techniques  municipaux et adjoints mobilisés) jeudi, toute la nuit puis vendredi matin suite à la tempête, fortes précipitations et fonte neige. On peut quelque fois montrer du doigt tel ou tel service de l’Etat ou municipal, mais je peux vous dire que dans ces moments extrêmes, je n’ai vu que des agents dévoués et investis pour vous.

Mmes Messieurs les représentants de notre vie associative si diverse, si riche d’activités sportives et culturelles, d’engagement, d’altruisme, une vie associative qui constitue à Gérardmer une partie essentielle de ce que nous appelons « notre spécificité » qui a fait, qui fait et qui fera encore demain, largement ce que nous sommes, ce que notre ville est. Merci à vous pour tout le travail réalisé tout au long de l’année pour ces grandes manifestations qui portent notre ville, pour le lien social et pour notre jeunesse avide de fraternité,

Mmes Messieurs les représentants du monde de l’éducation, de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte, de la santé avec tous ces acteurs, de la vie économique et commerciale créatrice de richesse et d’emplois,

Acteurs de la vie gérômoise qui travaillez sans cesse pour votre ville,

Mmes, Messieurs, mes chers concitoyens, chers amis,

Ce mois, partout en France, nous souhaitons la bonne année à ceux que nous aimons. Mais nous pensons d'abord à ceux qui souffrent, en ce jour, de solitude, de maladie, de pauvreté et de chagrins de toute sorte. Nul ne peut vivre sans espoir. Aussi mon premier vœu sera-t-il que nous soyons plus solidaires.
Mon deuxième vœu découle du premier : que Gérardmer et que les Gérômois continuent à s'unir sur l'essentiel. Vous le constatez comme moi : nous sommes tellement capable si facilement de nous diviser à tout propos alors que nous sommes si forts, rassemblés.
Mes chers amis, une ville c’est comme une famille. On n'a pas les mêmes goûts, on n'a pas les mêmes idées, mais on a la même Commune. Nous avons souvent un sentiment d’infériorité, légitime car nous avons toujours mis l’humilité au cœur de nos décisions. Mais, pourtant notre ville est belle et grande. Aidons-la, servons-la. Aimons Gérardmer à sa juste valeur pour porter encore plus dynamisme et rayonnement, intiment lié à notre développement et donc au maintien de notre population locale.

C’est le moment venu durant ce début d’année de regarder, toujours avec esprit critique, l’année écoulée avant de se projeter, de tracer ensemble l’année à venir.

Au niveau de notre ville, nombre d’actions, de réalisations ont abouti et d’autres se structurent en l’instant pour 2018.

La caserne des sapeurs-pompiers est terminée et ce sont 550 m² qui viennent se rajouter aux locaux existants entièrement rénovés. Nous offrons ainsi au cœur de la ville, afin de permettre à nos pompiers volontaires de venir rapidement en cas d’appel, une infrastructure fonctionnelle de qualité entièrement réalisée par des entreprises locales. Coût porté pour moitié par notre commune.

Le nouvel EHPAD est aujourd’hui opérationnel. Ce sont des chambres neuves, 139 places pour nos séniors en résidence et une prise en charge en toute sécurité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les familles géromoises bénéficient d’un établissement en proximité nécessaire pour le maintien des liens.

La place du Vieux Gérardmé et le parvis de l’Eglise sont en cours d’aménagement. Nous voulons offrir ainsi une nouvelle perspective sur nos bâtiments remarquables, mettre en valeur la fontaine, créer un espace dédié aux piétons, réaliser une esplanade pour accueillir nos manifestations et maintenir des possibilités de stationnement en cœur de ville. C’est un espace que nous voulons bâtir de manière qualitatif pour l’ensemble de nos habitants et pour nos visiteurs.

Nos actions pour l’emploi seront poursuivies. Au-delà des investissements communaux réalisé par des entreprises locales (Travaux réseaux eau assainissement extension et réhabilitation, pour toujours améliorer nos rendements), c’est l’accueil sur notre commune d’emploi supplémentaire avec l’installation de la Chambre d’Agriculture et leur pôle montagne au Costet Beillard. C’est également la mise en place d’une plateforme internet permettant à tous de disposer des offres d’emploi sur notre territoire et aux entreprises de déposer leur demande.

 

Dans le domaine du développement durable, nous continuons à agir à notre niveau. Nous lançons un projet de revégétalisation du lac afin de former un espace de biodiversité favorable au développement de la végétation littorale, de protéger les berges de l’érosion, d’améliorer le cadre paysager et d’améliorer la qualité de l’eau.

Nous avons adhéré également au programme « Habiter mieux » porté par le Pays de la déodatie qui permet à nos concitoyens d’obtenir des subventions de notre commune en particulier pour les travaux dans leur logement destiné à réduire la facture énergétique.

Ce sont des actions peut être minimes au niveau de notre ville pour agir pour notre environnement. Mais actions nécessaires qui doivent être suivies au niveau national par d’autres d’ampleurs sans oublier que nous sommes un territoire de montagne, une ville de taille moyenne. Ce n’est pas en augmentant par exemple le prix de l’essence que nos concitoyens, nos habitants prendront moins leur voiture, pour une unique raison, on n’a pas le choix ici ! Et de plus, est-ce que la cible est la bonne ? Je vous laisse juge.

 

Gérardmer se pose encore plus en 2018 comme ville de cinéma. Après avoir fêté les dix ans du festival Jeunes Publics « Graine des Toiles » porté par la MCL avec notre soutien, c’est cette année la 25ème édition du festival fantastique. Quelle aventure ! Quel succès porté par de nombreux bénévoles encore une fois ! Et merci à l’investissement de Pierre Sachot. Ce sont ces évènements qui portent notre ville !

Dans ce même domaine, c’est le retour au printemps de toute l’équipe de tournage de la série « Zone Blanche » sur notre commune. Au-delà du plus culturel, c’est de l’activité économique supplémentaire que nous ne négligeons pas.

Je terminerai sur le grand chantier qu’est la restructuration et l’extension du complexe sportif qui va devenir un centre de loisirs et de bien-être. Cette rénovation est indispensable au vu de l’ancienneté et de l’usure de la structure, 38 ans à ce jour. C’est l’architecte géromois François Lausecker qui mène ce projet avec le bureau Octant de Rouen, lauréat du concours d’architecte. L’avant-projet se finalise et l’enveloppe financière importante mais nécessaire servira (non seulement à renforcer la structure fragilisée par le temps et à la remplacer complétement à certains endroits) aussi à répondre à la demande de la clientèle d’aujourd’hui.

Tout ce qui a été fait à tous les niveaux à ce jour, l'a été grâce à vous qui croyez en Gérardmer. C'est encore grâce à vous que nous venons de placer Gérardmer en tête de nombreux classements au niveau national. Quel succès pour nos acteurs de l’économie locale, commerçants, hôteliers, restaurateurs, entreprises, associations ! C’est vous qui faites ce que Gérardmer est et ce que Gérardmer sera !

Vous le voyez l’année à venir sera encore une année où notre ville sera au cœur de nos préoccupations, j’en profite pour saluer et associer à ces vœux le travail de vos élus, de mes adjoints, saluer leur dévouement : Nadine Bassière Sports (soutien manif, aux côtés des différents clubs, installation structures extérieures) Marie Rose Briot, manif (feux artifices) écoles (baisse effectifs à venir), Anne Chwalizevski, culture (MCL et ensemble structures ecole musique médiathèque..), Laurence Goujard, solidarité (Vinot, cadeaux fin d’année), Jean Luc Perrot, travaux (voirie, réseaux), Jean François Duval, Patrimoine bâti (complexe), Pierre Imbert urbanisme (difficultés respect des règles à nos concitoyens), Hervé Badonnel, finances (difficultés face aux réformes nationales, baisse dotation, taxe d’habitation), conseillers délégués dans leur domaine respectif, jeunesse, sécurité, gestion de nos forêts et le développement durable. Merci à vous au nom de tous les géromois.

 

Durant ces premiers mois, le débat au sein de la Communauté de Communes va se poursuivre.

Ne parlons pas ce jour des épisodes déjà vécus depuis un an, bien triste, avec une ignorance récurrente de notre territoire et une dose de politique politicienne pour placer celui-ci et celui-là, épisode qui nous rappelle de sombres années passées avec un ancien Président de Conseil Général qui négligeait notre ville ! Jamais, pour notre part, nous avions travaillé comme cela précédemment au sein de notre ancienne communauté de communes où toutes les décisions passaient au-dessus de nos différences et, étaient prises à l’unanimité en plaçant toujours nos habitants au cœur de nos choix !

A ce jour, la loi nous impose de choisir trois compétences dites optionnelles à transférer de notre Commune vers l’intercommunalité avant la fin de cette année.

(Encore plus demain ! D’où la nécessité de mener une réflexion globale du territoire en terme de bassin de vie et de reconnaissance de nos spécificités à de nombreux niveaux. Cohérence tourisme et géographique peut être (quoique certaines communes plus tournées vers Remiremont)  mais pensons service à la population ! Effectivement, on parle demain de transfert de l’eau, de l’assainissement, l’harmonisation de la gestion des OM…). Si deux compétences font l’unanimité car elles étaient au préalable déjà portées par les trois Communautés de Communes qui ont fusionné (Protection et mise en valeur de l’environnement ; politique du logement et du cadre de vie), le choix de la troisième compétence pose questions.

Effectivement, il s’agit de la compétence « Construction, entretien et fonctionnement des équipements culturels et sportifs et d’équipements de l’enseignement préélémentaire et élémentaire ». Cette dernière était exercée seulement par une des trois anciennes Communautés, Terre de Granite. Ainsi, la piscine, la médiathèque et le cinéma de Vagney en particulier ont été transférés à l’époque à la communauté de communes.

Ce qui n’est pas le cas chez nous ! Alors que fait-on demain ? On continue à porter ses infrastructures et de ce fait, les géromois vont en payer une partie ? On décide de transférer toutes les autres structures de sports et de culture des autres communes dans la communauté de communes ?

Aucune de ces solutions ne peut pas être validée sans savoir parfaitement ce que l’on y met et surtout sans connaitre l’incidence sur la gestion de ces infrastructures et sur la fiscalité locale. C’est pour cela que nous nous sommes opposés à ce transfert en décembre dernier. Je serai attentif avec l’ensemble des élus géromois siégeant à la Communauté de Communes à ce qu’aucun choix ne nous soit imposé au détriment de notre ville et de ses habitants dans le respect absolu, également, des communes de petite taille qui ne sauraient subir ces transferts éventuels avec une fisc  alité multipliée le cas échéant par au moins 3 !

Si cela s’avérait être le cas, j’envisage toutes les options afin d’y remédier, voire un redécoupage de notre territoire afin de retrouver la sérénité antérieure et le travail en bonne intelligence qui existait précédemment avec les communes en proximité correspondants à notre bassin de vie réel.

 

Un nouveau recensement de la population va débuter également mi-janvier.

Au vu de l’importance de ce dispositif pour notre ville (effectivement incidence sur politiques locales et sur réversion de l’état), je vous remercie par avance d’accueillir ces agents comme il se doit et de remplir ces questionnaires avec beaucoup d’attention.

 

Ce premier trimestre 2018 verra aussi l’aboutissement des concertations engagées avec l’ensemble des partenaires sur les rythmes scolaires de nos enfants comme je m’y étais engagé.

Quatre réunions ont eu lieu dans nos écoles avec les parents d’élèves. L’ensemble du corps enseignant, ainsi que les intervenants des Nouvelles Activités Périscolaires mises en place gratuitement depuis septembre 2014, ont été consultés.

Les conseils d’écoles se réunissent en ce début d’année pour donner leur avis, soit la poursuite du dispositif actuel avec des activités une après-midi par semaine et classe le mercredi matin, soit le retour à la semaine de quatre jours. La décision finale sera ensuite prise par les élus puis transmise au Directeur Départemental de l’Education Nationale qui tranchera si les avis divergent.

Dans tous les cas, nous pouvons regretter l’absence de recul sur le travail des élèves sur une semaine de quatre jours et demi et le changement récurrent au niveau national des rythmes imposés à nos enfants.

Si l’enfant était réellement au cœur de nos préoccupations, y aurait-il ces mutations incessantes et toutes ces dérogations possibles ?

En ce début d’année 2018, je veux encore vous souhaiter tous mes vœux de bonheur et d’amour.

Une attention, un regard, un sourire peuvent sembler anodins mais sont quelques fois si importants afin de transmettre un peu de joie à celui qui souffre. Sachons travailler ensemble à ces liens fraternels qui doivent être le ciment de notre ville.

Je vous souhaite, à nouveau avec beaucoup de sincérité, une année 2018 emplie de bonheur,

De Liberté, D’égalité, De fraternité

Vive la République

Vive Gérardmer

 

Partager :